LETTRE A M

Ce qui nous est demandé à tous, là, dans ces temps chaotiques où les fondamentaux sur lesquels notre société s'était fondée semblent s'effacer, c'est de préserver des ilots d'humanité dans lesquels ces fondamentaux font encore loi et donne un sens à la vie.
Le théâtre, qu'on le pratique en amateur ou en professionnel est un de ces espaces. J'aime à penser que c'est ceci qui nous a réunis là tous ensemble.

Je ne parle pas du théâtre qu'on fait pour gagner notre vie, mais du théâtre que l'on pratique parce qu'on sait que la vraie vie, selon tes mots, se trouve là.
C'est parce que le dehors ne nous convient pas (tout à fait) qu'on est là. 

Penser à l'origine, à ce double mouvement : cette déception où le monde nous a mis: "ce n'est pas cela" et cet éblouissement : "c'est là où je veux être".