La salle jaune

 Ils sont là, tous, vulnérables, en mouvement. Le temps est suspendu. Chacun est dans sa vraie respiration. Moment de grâce, moment fugitif, mais cela a du moins existé.

Dans cette salle trop petite, trop basse, éclairée par des spots borgnes, il y eut de la poésie.


Peut-être que le théâtre ce n'est que cela: être dans sa vraie respiration.