Le miracle de la dé-responsabilisation

Nous pataugeons. Nous sommes dans l'effort. Sentiment d'impuissance et d'échec et de labeur des deux côtés. Nous n'y "arrivons" pas. Stress.
Je lâche, en blaguant: "Bon, écoute, tu n'y arrives pas ? tu crois que cela vient de toi ? mais dis-toi que ce n'est absolument pas de ta faute ! Si tu n'y arrives pas, c'est que mon idée est naze, qu'elle ne marche pas. C'est à cause de ce fichu metteur en scène qui ne sait pas diriger, qui fait mal son boulot. Vas-y, décharge-toi sur moi. Maudis-moi sans retenue ! Sans quoi, à quoi ça sert, d'avoir un metteur en scène ? Si je suis là, c'est pour vous permettre de vous délester sur moi. Faites-moi porter tout le poids, votre poids de responsabilité. Toi, tu dois être le plus léger possible. Te dé-responsabiliser, comme un gosse. T'amuser."

Chaque fois que je suis intervenue dans ce sens, le miracle est advenu.